Roaccutane Traitements médicamenteux

Roaccutane : 6 mois plus tard (photos avant/après) + comment calculer la dose maximale à ingérer

 

Il était plus que temps que je vous donne des nouvelles de mon acné (je sais, vous attendiez cela avec impatience ^^). J’ai officiellement terminé mon 6ème mois et je vais bientôt entamé mon 7ème mois (oui c’est un long traitement).
Avant d’aller dans le vif du sujet, je tiens à (re)préciser que Roaccutane est un traitement lourd qui est disponible que sous ordonnance médicale et qui nécessite un suivi adapté. Il faut aussi noter que chaque organisme humain, animal et végétal (histoire d’être très précise) réagit différemment au traitement.
Dans la suite de cet article, je vous raconte comment mon organisme s’accommode de l’isotrétinoïne (Curacné), les effets secondaires que je subis (rien de bien méchant) et bien sûr un avant/après en images.

La durée du traitement

La durée totale de mon traitement a été revue à la hausse sur demande de ma dermatologue. En effet, en effectuant ses calculs, elle s’est rendue compte que la dose maximale qui m’aurait été attribuée en restant à 30mg pendant 6 mois sachant que je pèse 55kg (officiellement) serait bien trop basse. Pour éviter une rechute, elle a proposé qu’on continue un mois de plus.
J’ai bien évidemment accepté sans m’empêcher de faire la moue (bin ouais je me réjouissais à l’idée d’avaler mon dernier cachet dans 4 semaines).
Je serai donc sous traitement pendant 7 mois en tout.
Sauf que le calcul étrange de ma dermatologue m’a intrigué. Et j’ai décidé de mener mes petites recherches sur internet pour savoir comment calculer la dose maximale à prendre pour un traitement de l’acné à base d’isotrétinoïne (Roaccutane, Curacné, Procuta, etc).

Comment calculer la dose maximale à ingérer

Pour que votre traitement soit efficace et ainsi éviter tout risque de rechute, vous devez ingérer un certaine dose d’isotrétinoïne (molécule principale de Roaccutane et tous ses dérivés) qui est fonction de votre poids. 

Cette information n’est pas toujours communiquée par votre médecin et je pense que c’est important pour toute personne qui décide de prendre ce traitement de le savoir. 

La plupart du temps, votre médecin personnalisera votre traitement en quelque sorte (il sera adapté uniquement pour vous) et sachant cela il faut bien sûr suivre l’avis de votre médecin traitant ou dermatologue.

Pour vous aider à calculer la dose maximale à ingérer pour que votre traitement soit efficace, j’ai mis à votre disposition gratuitement une fiche simple et détaillée par un exemple réel.

Pour accéder à votre fiche gratuite, c’est par ici : Roaccutane : comment calculer la dose maximale à ingérer pour que le traitement soit efficace

Les effets secondaires

C’est bien connu que Roaccutane est un traitement long qui n’est pas dépourvu d’effets secondaires comme tous les traitements médicamenteux ou même naturels d’ailleurs.

Roaccutane 6 mois plus tard / effets secondaires
la fois où je me suis brûlée avec la bretelle de mon vêtement
Roaccutane 6 mois plus tard / effets secondaires
Desquamation de la peau (peau qui pèle)

J’ai donc eu droit à quelques légers (c’est subjectif) désagréments. Entres autres :

  • Sécheresse des muqueuses (yeux, lèvres, nez)
  • Saignement du nez
  • Conjonctivites
  • Douleurs articulaires (genoux et chevilles)
  • Fatigue générale
  • Troubles du sommeil
  • Sécheresse de la peau (peau fragile et plus fine … j’ai réussi à me couper avec du carton)
  • Augmentation de la production de mélanine au niveau du visage
  • Plaies au niveau du coin des lèvres 
  • Irritabilité (surtout quand je produisais un effort considérable comme lors d’une séance de sport par exemple)
  • Etc
 

Je sais que dit comme ça, cela paraît atroce. Mais dans l’ensemble, je me sens plutôt chanceuse. Je m’attendais à bien pire.

J’ai réussi à supporter ces effets secondaires. Pour vous rassurer, je ne les ai pas tous eu en même temps. Des fois c’était les yeux et d’autres fois les douleurs articulaires. Encore une fois, nous sommes tous différents et nous réagissons différemment (gardez cela en tête !).

Bien évidemment, ce traitement n’a pas que des effets secondaires (négatifs donc) sinon je l’aurai arrêté il y a bien longtemps. Il a aussi plusieurs bons côtés dont :

  • Amélioration du grain de peau
  • Arrêt des poussées de boutons
  • Meilleure cicatrisation des tâches lisses d’acné (les tâches creuses deviennent cependant plus visibles car la peau est plus lisse sur les autres endroits)
  • Peau grasse autrefois qui est devenue normale (le rêve)
Roaccutane 6 mois plus tard / photo avant après
ce que j’ai réussi à camoufler avec une goutte de fond de teint !
 

Je suis très satisfaite du traitement et je ne regrette pas de l’avoir pris. Et si c’était à refaire, je le referai (voilà qui est dit !).

 

L’évolution de ma peau pendant le traitement 

 

D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours eu de l’acné. A tel point que je n’arrive plus à me souvenir de ma peau sans acné. Je vous ai raconté mon parcours avec l’acné dans plusieurs articles que vous pouvez retrouver sur le blog.

Je comptabilise en tout une dizaine d’année. J’ai bien sûr eu des moments de répits et d’autres moments moins joyeux mais mon acné ne m’a jamais quitté (j’ai toujours eu au moins un bouton sur la face … tout le temps … depuis 10 ans). 

J’ai décidé de prendre Roaccutane car j’estimais que j’avais assez donné d’années de ma vie à l’acné et qu’il était plus que temps qu’elle m’oublie à jamais. Certes au bout de plus de 10 ans, il y a eu une nette amélioration, notamment concernant la quantité des boutons mais tristesse est de constater que j’en ai toujours. C’est donc pour guérir mon acné récidivante et récalcitrante que j’ai fais appel à Roaccutane. 

 

De ce fait, l’évolution de ma peau est moins spectaculaire (je vous ai épargné les photos de moi sur lesquelles j’étais recouverte de boutons gros et laiteux … et en toute honnêteté je n’ai jamais pris ce genre de photos … pas assez courageuse pour ça) mais quand même !

 
Roaccutane 6 mois plus tard / photos avant après
 

Alors, ma peau est loin d’être parfaite. Mais lorsque je vois tout le chemin parcouru, je ne peux qu’être heureuse.

Ne plus avoir à se soucier de sa peau qui brille juste 1h après être sorti de la douche.
Ne plus passer des heures devant le miroir à compter ses boutons.
N’a pas de prix.

Oui j’ai des cicatrices creuses de ma vie d’acnéique qui sont visible voire même très visibles. Cela ne m’affecte plus autant. Je parviens même à les oublier. Peut être que je les ferai retirer. Peut être pas. On verra bien ! Pour le moment je savoure la sensation de ne plus avoir de boutons ^^

 
Roaccutane 6 mois plus tard / photos avant après
 
 

Pour clôturer cet article, je tiens à vous dire que si vous avez de l’acné, sachez que vous n’êtes pas seul et que vous n’êtes pas moche (je suis bien placée pour savoir que c’est facile à dire mais à force de se le répéter on finit par y croire). 

Si vous envisagez ce traitement, donnez-vous le temps de la réflexion, parlez-en à votre médecin, demandez conseils à des personnes qui y ont eu recours, réfléchissez, patientez, informez-vous, ne prenez surtout pas de décisions hâtives, prenez votre temps.

Si vous avez des questions, j'y répondrai avec plaisir :)
Épingle cet article sur Pinterest pour le retrouver plus tard !
 
Roaccutane 6 mois plus tard

La Boutonneuse

À propos de l’auteur

Acnéique depuis bien trop longtemps, j'ai décidé de mener un combat sans mercis contre les boutons.
De nature généreuse, il m'a semblé naturel de vous embarquer dans cette aventure en vous accompagnant dans le soin de votre peau, votre corps et votre esprit.

4 commentaires

  1. Avatar
    Blogdunepartageuse a dit :

    Je suis contente de voir que tu es satisfaite de ce traitement et j'espère que tu vas te trouver encore pluuuus jolie après. C'est comme un renaissance, un renouveau, une nouvelle étape de vie, avec un peu plus de confiance. J'ai eu un gros traitement durant une période pour traiter un eczéma qui m'avait complètement défigurée. Le jour ou j'ai retrouvé une peau de bébé (parce que c'est clairement ce qui est arrivé), j'ai arrêté de mettre à peu près tout sur mon visage, et alors je n'ai jamais perdu cette peau de bébé que j'aime ! J'ai quelques boutons depuis l'arrêt de ma pilule mais je me sens pourtant toujours aussi belle au naturel, c'est merveilleux. Je te souhaite la même chose <3

  2. Avatar
    La Boutonneuse a dit :

    Merci pour ton témoignage, Justine <3
    Je rêve de cette peau de bébé (et c'est peu de le dire !).
    Pour le moment, je savoure ce moment de répit que m'offre ce traitement même si ma peau est loin d'être parfaite. C'est déjà ça 🙂

  3. Avatar
    Unknown a dit :

    J'ai commencée ce traitement ca fait 3jr a cause d'une acné très sévère. Je pèse 68kg et ma dermato ma fait commencée avec 20mf de curacné. Ce n'est pas trop faible ?

  4. Avatar
    La Boutonneuse a dit :

    Coucou 🙂

    C'est très courageux de ta part d'avoir décidé de tenter ce traitement. J'espère de tout coeur que grâce à ce traitement, tu seras débarrassé à tout jamais de l'acné.
    Pour répondre à ta question, il faut garder en tête que c'est la dose totale ingérée qui compte. Avec un poids de 68kg tu devras ingérer au total (donc à la fin de ton traitement) entre 10200mg (68kg x 150mg) et 12240mg (68kg x 180mg). Ce qui veut dire qu'on ne peut pas dire si ta dose de départ est faible ou pas. Certains dermatologues prescrivent de faibles doses à prendre pendant plusieurs mois (traitement plus long) et d'autres prescrivent de fortes doses à prendre pendant une période temps réduite (traitement plus court). Garde en tête les chiffres que je t'ai donné plus haut et n'hésite pas à en parler avec ton/ta dermatologue.

    Bon courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *